06 63 98 72 74

Actualité



 Cette page Actualité vous permet de découvrir le monde merveilleux de l'immobilier 

L'assurance empruteur
Si vous empruntez seul, c'est simple, vous devez vous assurer à 100%.
Par contre, en empruntant à deux, vous pouvez vous assurer à 100% au minimum et 200% au maximum. 
En effet, chaque emprunteur peut être assuré à 50% (soit 100% au total), ou 30% et 70% ou 20% et 80%...
Dans le cas d'une assurance maximale, les deux emprunteurs seront assurés à 100% chacun (100+100=200% au total).
Avantage du minimum : l'assurance est moins couteuse !
Avantage du maximum : si l'un a un accident de la vie couvert par l'assurance, le prêt sera entièrement payé par l'assurance (à 100%).
Souvent pour l'achat d'une résidence principale, il est plus rassurant de s'assurer à 200% (100/100). Cette part de 100% par tête vous met à l'abri d'un coup dur et offre à votre famille et vous même une protection optimale.
A l'inverse, pour un investissement locatif où le loyer paie le crédit, le 100% (50/50) est plus courant.



La Garantie VISALE
Le propriétaire qui loue un bien immobilier, a besoin de garanties de la part des locataires. Or, pour certains locataires, cela peut s'avérer compliqué.
Une solution existe : La Garantie VISALE,  pour les locataires de moins de 30 ans ou de plus de 30 ans en intérim, CDD...  Gratuite pour le propriétaire  comme pour le locataire.
Cette garantie est une caution accordée par Action Logement au locataire qui prend en charge le paiement du loyer et des charges locatives de la résidence principale, en cas de défaillance de paiement.
Renseignez-vous sur le site VISALE.FR


La SUCCESSION
Sujet souvent tabou, beaucoup n’osent pas en parler en famille, ce qui est dommage.
Parents ! Avez vous vraiment envie qu’une grande partie de votre patrimoine finisse dans les caisses de l’Etat ? Ne préférez-vous pas que le travail de toute une vie profite à vos enfants, votre famille ?
Il existe des solutions pour contrer les frais de successions et plus tôt nous en parlons, plus tôt nous l’anticipons, plus nous pourrons diminuer ces frais. N’attendez pas d’avoir 60 ans pour y penser ! Prenez RDV avec votre notaire (ou téléphonez moi pour avoir les premiers éléments).
Exemple :
Un patrimoine de 500.000€ détenu par un parent ayant un enfant unique, sera soumis à un peu plus de 78.000€ de droits de succession + 36.000€ de frais de notaire. Sur 500.000€, il ne restera donc plus que 386.000€ pour l’enfant héritier.
Si les 500.000€ constituaient la résidence familiale et que cet enfant n’a pas la possibilité de payer ces frais, il sera obligé de se séparer de ses souvenirs.


Mais pourquoi dois-je faire des DIAGNOSTICS pour vendre mon bien ?
Plusieurs diagnostics sont obligatoires pour la vente d’un bien. Leur objectif premier n’est pas de vous délester de 150-800€, non non non !
Ils existent pour informer l’acquéreur sur l’état du bien, ses défauts et ses qualités. (réponse cachée à la devinette facebook : le timbre)
Bon d’accord, vous voyez maintenant l’intérêt de ces diagnostics mais vous êtes perdus….
 
Quels diagnostics dois-je faire ?
Tout dépend de votre bien : habitation, local commercial, garage…
de ses caractéristiques : bien entendu, vous ne serez pas obligé de faire le diagnostic gaz si  votre logement n’a pas d’installation gaz.

  • De la date de construction de votre bien : pas de diagnostic plomb pour les biens construits à partir du 1er janvier 1949.
  • De la date de certaines installations : pas de diagnostic gaz et électricité pour les installations de moins de 15 ans (on ne parle pas ici de la date de construction du bâti)
  • De sa localisation : diagnostic termite pour les zones délimitées par arrêtés préfectoraux
 
Vous avez une meilleure idée mais vous êtes encore perdus et ça ne vous passionne qu’à moitié ?
Ne vous inquiétez pas, on se charge de tout ! C’est notre rôle
  • de vérifier si certains diagnostics que vous avez déjà sont toujours valables  (oui, pour simplifier le tout, ils ont tous une date de validité différente) ;
  • de vous éclairer sur ceux que vous devez réaliser.

Et nous pourrons vous faire parvenir des devis de diagnostiqueurs afin de faciliter cette étape.


L'ETAT DATE
La surprise  ! (ou mauvaise surprise )
Mais What's that ?

Chanceux propriétaires d'un bien en copropriété, vous disposez de plein de documents, annexes comptables sur votre espace extranet via votre syndic.
Ces documents sont importants pour comprendre l'état financier de la copropriété.
L'Etat daté est un document obligatoire (art 54, loi ALUR 2014) pour une vente immobilière d'un bien en copropriété et comprend :
- les sommes restant dues par vous, vendeur
- les sommes dont le syndicat peut être débiteur envers vous, vendeur
- les sommes pouvant incomber au nouveau propriétaire
- le montant de l'éventuel fonds travaux rattaché au lot
- les procédures en cours

Bon à savoir, pour le compromis de vente, un pré état daté vous sera demandé. Vous pouvez très bien le rédiger vous-même en utilisant les annexes comptables que le syndic vous ou doit vous fournir gratuitement. Mais cela n'est pas simple pour un novice.
Mieux vaut le demander à votre syndic.

Par ailleurs, le décrêt du 2 juillet 2015, donne une liste exhaustive des prestations particulières du syndic pouvant donner lieu à une facturation supplémentaire. Or, il n'est fait nulle mention d'un quelconque pré état daté. A vous donc de négocier avec votre syndic.

Pour l'état daté à founir pour l'acte authentique, il faudra le demander et le payer au syndic. Vous avez eu l'honneur d'être conviés à des assemblées générales de copropriété où vous avez voté entre autres, le montant de ce fameux état daté
Sachez tout de même que cet état daté sera plafonné légalement à 380€ TTC à partir du 1er juin 2020.